En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Consolidation des bois

Le temps, les insectes xylophages, les conditions de stockage, les interventions successives malheureuses, sont la cause de dégradations importantes qui incitent parfois certains "ébénistes" à changer des parties vermoulues d'un meuble, d'un siège.
La consolidation des bois permet la conservation d'une partie d'un meuble, en cours de restauration, de manière durable en retrouvant les caractéristiques techniques, proches du bois d'origine utilisé.
La chimie donne accès à différents types de résines et des processus de consolidation par bain, sous vide, ou d'autres procédés, qui ont ainsi le grand avantage de ne toucher en rien à l'intégrité d'un meuble, objet d'art, d'un statuaire ou encore d'un siège.

Cas typique de dégradations des bas de montants et de traverses d'armoire ancienne ayant séjourné sur des sols de terre battue. Progression de la démarche de consolidation/conservation :

1 P1040516.JPG  2 P1040522.JPG  3 P1040524.JPG  4 P1040539.JPG  5 P1040537.JPG  6 P1040542.JPG 

7 P1040543.JPG

Le travail de consolidation permet notamment de sauver les traverses d'un fauteuil bien dégradées, évitant ainsi le "changement " de celles-ci, avant l'intervention du tapissier pour le travail de garniture et de recouvrement d'un tissus choisi par le propriétaire du siège.

Un chevet Empire qui a bien souffert : (a suivre)

Chevet Empire en merisier